Application mobile Sequoiasoft pour les hôteliers et les restaurants

Nos actualités Retrouvez toutes les actualités de nos produits, de la société et du secteur

Chargement...

Retour

Évènement - 25/11/2020

Food Hotel Tech à Nice : retour terrain !

Sequoiasoft était présent à Nice les 13 et 14 octobre dernier pour le salon Food Hôtel Tech. Une présence logique pour l’entreprise française qui avait hâte de retrouver un contact plus direct avec les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration. L’occasion aussi de parler PMS, Asterio, moral global, attentes des hôteliers et évolution des comportements, entre autres…

Retour sur ce salon avec l’aide de Dominique Saettel qui a accueilli et renseigné, avec son expertise et son attitude positive légendaire, plus de 50 professionnels sur le stand en mode non-stop !

Constat 1 : une belle énergie qui fait du bien à tout le monde !

Une dynamique remarquée s’est dégagée du salon avec des professionnels heureux de se retrouver, dans le respect des gestes barrières bien sûr, et de pouvoir échanger en live. 3000 professionnels, 70 stands dont celui de Sequoiasoft : un salon local réussi pour Dominique et les autres exposants. Bien sûr, la Covid-19 et la crise sont présents dans toutes les conversations, mais les hôteliers conservent leur capacité légendaire de résilience et ont compris qu’ils allaient devoir faire avec cette situation sur les prochains mois. En outre, ils ont en général vécu un été bien rempli avec des clients ravis de les retrouver et de consommer dans leurs établissements. Alors regarder devant en agissant est un des moyens efficaces de conserver moral et espoir.

Constat 2 : une cible différente, des projets plus opportunistes

La typologie des professionnels rencontrés a été légèrement différente par rapport à l’année dernière, une conséquence directe de la situation évidemment. Les écoles ou lycées hôteliers étaient bien présents, les petits et moyens établissements davantage que les plus gros. Le plus notable, en tout cas sur le stand du PMS Asterio, ce fut la visite de nouveaux venus en train de lancer leur activité ou de racheter un établissement. Et de nombreux investisseurs ayant des projets directement liés aux opportunités de reprises d’hôtels qui vont, crise oblige, malheureusement se multiplier…

Constat 3 : le cloud est complètement rentré dans les usages

S’il y a 2 ans et demi le cloud suscitait de nombreuses craintes du type « Mais où vont être mes données ? », cette année la tendance s’est totalement inversée. Comme l’a remarqué Dominique : « La première question des hôteliers consistait à s’assurer que le PMS Asterio était bien 100% web et en mode cloud. C’est désormais un préalable intournable que tous les professionnels valident dès le départ lorsqu’ils s’intéressent à un logiciel hôtelier ».

Constat 4 : une constante, la recherche de plus d’intuitivité et de modernité

Les professionnels du CHR ont bien compris qu’un PMS devait leur faciliter la vie, celle de leurs équipes et de leurs clients. L’intuitivité, la modernité et la souplesse sont donc au cœur de leurs attentes lorsqu’il s’agit de remplacer un logiciel hôtelier obsolète. En résumé, il leur faut un PMS qui s’adapte à leur établissement et non l’inverse.

Constat 5 : l’effet Covid accélère la prise de conscience digitale

Sans surprise, et comme on le remarque dans de nombreux secteurs, les conséquences de la pandémie, ses impacts sur les comportements des clients et les nouvelles contraintes des hôtels et restaurants jouent à plein ! Comme le précise Dominique, les hôteliers souhaitent par exemple accéder à des solutions de self check-in et de self check-out (alors que cette préoccupation était quasi inexistante l’année dernière) qui répondent au contexte sanitaire comme aux nouvelles attentes de fluidité des clients, tout en conservant un accueil convivial, humain et efficace. « Les comportements ont très clairement changé en faveur du digital. Cette évolution avait déjà débuté mais le contexte a accéléré les choses : les hôteliers ont eu le temps de réfléchir pendant ces derniers mois et ont pris conscience qu’il leur fallait impérativement un PMS hôtelier beaucoup plus adapté à la situation sans dénaturer leur ADN. Et ce quelle que soit leur typologie d’établissement ».

Constat 6 : le booking engine au cœur des fonctionnalités

Si les questions reviennent souvent sur les mêmes fonctionnalités car beaucoup de PMS annoncent proposer une palette relativement identique, il en est une que les hôteliers regardent de très près en cherchant le maximum de valeur ajoutée : le booking engine. « Lorsque le booking engine du PMS Asterio leur est présenté avec ses plus concurrentiels comme la reconnaissance du client qui retrouve ses factures sur le site ou les préautorisations via CB qui représentent des tâches très chronophages pour les hôteliers, le logiciel éveille assez rapidement leur intérêt » remarque Dominique.

Constat 7 : le besoin exprimé d’un support client efficace et d’un service plus humain

Lorsqu’il s’agit de remplacer un PMS existant, une des raisons fréquemment évoquées pour expliquer la non satisfaction par rapport au logiciel en place, c’est tout simplement l’absence de réactivité, d’aide, de service client de certains PMS « low-cost ». Alors dès que les particularités de Sequoiasoft et du PMS multiactivité Asterio sont évoquées par Dominique qui défend ardemment ce parti pris fort de Sequoiasoft – entreprise française, équipe support en interne et basée en France, formations en présentielle - les hôteliers adhèrent immédiatement. Ce qui montre bien que ce n’est pas parce que l’on œuvre dans l’univers du numérique que tout doit être dématérialisé, intangible et lointain. Bien au contraire !

Constat 8 : de plus en plus d’attentes concernant les e-conciergeries et le yield management

La maximisation du taux d’occupation étant très logiquement la préoccupation majeure de tous ces hôteliers qui ne rattraperont pas leur année, les pratiques d’optimisation de revenu et de yield management suscitent toujours plus d’intérêt. Tout comme les solutions permettant aux clients de bénéficier du maximum de services et de renseignements depuis leur chambre. Les hôtels, pour reprendre la main, parfaire l’expérience client et conserver le lien avec leurs hôtes durant toute la durée de leur séjour, essaient de créer le maximum de partenariats avec des prestataires locaux pour directement proposer des activités additionnelles. A travers son établissement, l’hôtelier s’inscrit désormais comme le point d’ancrage du séjour autour duquel va rayonner une galaxie de services et d’activités externes sur laquelle il conserve un certain niveau de maîtrise et de visibilité. C’est donc une chaîne de valeur qui se construit entre différents partenaires solidaires et complémentaires, au service de la réussite du séjour de leur clientèle.